Usurpation d’identité numérique : Les médias sociaux sont la 1ère source

Reconnue comme un délit pénal, l’usurpation d’identité sur Internet est aujourd’hui « sanctionnable » comme dans le monde physique. L’étude réalisée par Toluna pour Affinion International, leader du marketing relationnel en France, révèle le classement des canaux d’usurpation d’identité les plus utilisés sur Internet. En tête, le profil Internet des Français, via les réseaux sociaux notamment, qui représente 39% des usurpations d’identité. Facebook, Twitter, LinkedIn, SnapChat sont les « terrains de jeu » le plus privilégiés par les voleurs. Les personnes les plus menacées sont les 18-34 ans puisqu’une victime sur deux est un jeune adulte. Suivent ensuite les les 35-54 ans (35%) et les seniors de 55 ans et plus (17%). Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’infographie qui récapitule les points saillants de l’étude.

Infographie 282 - Usurpation identité Web



Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.