Agronumericus ou quand le digital cultive la transformation des champs et des étables

Agronumericus n’est pas le nom d’un nouvel hominidé découvert par des paléontologues mais le titre d’un ouvrage qui battra bien en brèche quantité d’idées reçues sur la digitalisation de l’agriculture souvent perçue comme un secteur conservateur. Son auteur, Hervé Pillaud sait de surcroît de quoi il parle. Lui-même agriculteur en Vendée et militant de longue date de la cause agricole, il s’est très tôt intéressé à l’émergence du digital dans son métier au point d’être régulièrement surnommé l’« ageekulteur » par les journalistes qui le rencontrent. Loin d’y voir une menace mortifère, il encourage avec enthousiasme l’adoption des nouvelles technologies de communication dans les étables, sur le tracteur, dans les champs ou les granges.

Intitulé plus précisément « Agronuméricus – Internet est dans le pré » (sans doute en clin d’œil malicieux à l’émission de téléréalité de M6 presqu’éponyme !), le livre d’Hervé Pillaud arrive probablement à point nommé dans un secteur agricole dont de nombreuses filières traversent des crises et des tensions sans précédent. Pour son auteur, la digitalisation de l’agriculture française est justement une opportunité incontournable pour reprendre son destin en main, regagner en compétitivité, en qualité et en innovation.

Une digitalisation intégrale

Agronumericus - jaquette livreTout au long des 256 pages abondamment nourries d’exemples concrets et de petites vignettes visuelles comme autant de slogans incitant à passer à l’action et ne pas subir la révolution numérique déjà lancée, Hervé Pillaud trace avec précision et conviction la digitalisation d’un métier qu’il pratique depuis des décennies. Aucune dimension n’est oubliée. Qu’il s’agisse de recherche et développement ou de nouveaux modes de financement des exploitations, de leurs cultures, de leur élevages ou de leur matériel, le digital s’est infiltré partout au même titre qu’une graine devient une plante avec des racines s’enfonçant dans le sol.

L’auteur s’aventure même à faire un peu de prospective en insistant notamment sur le pouvoir énorme que le fameux Big Data peut représenter pour un agriculteur. Optimisation de ses cultures ou de son cheptel, formation continue et partage de connaissances avec ses homologues, tout concourt à faire de la donnée un élément aussi indispensable que l’eau dans une exploitation agricole. Hervé voit même se développer prochainement ce qu’il qualifie d’ «urban farmer » sous la forme de jardins verticaux dans des bâtiments spécifiques ou les toits terrasse des immeubles.

Vers l’agriculture connectée au monde

En plus d’être passionnant et très accessible (y compris pour ceux qui ignorent tout de la culture du maïs ou de l’élevage laitier !), ce livre incarne aussi la continuité d’un agriculteur qui a toujours cru au réseau au sens noble du terme. Avant de se plonger dans le numérique, Hervé Pillaud a été (et est toujours) un militant actif de la FNSEA, 1er syndicat agricole français. Or, pour sortir des clichés ou des effets de loupe médiatiques qui réduisent souvent l’agriculteur à des bennes de purin déversées devant des préfecture, il a été de ceux au sein de son organisation à promouvoir activement l’utilisation des réseaux sociaux pour mieux faire connaître la réalité du métier et se rapprocher encore plus de la société civile urbaine.

Agronumericus - vignetteIl n’est donc pas étonnant de retrouver en conclusion de ce livre, ce souffle qui invite à la communication du monde agricole avec l’ensemble de la société pour accomplir cette mue digitale pouvant constituer une réponse efficace à la crise actuelle. Les dernières lignes sont évocatrices : « Il faut que chaque mollet et chaque épaule soient au service de la poussée collective. Nous emmènerons ainsi l’ensemble des agriculteurs de France et d’Europe vers la renaissance 2.0. Une révolution est à faire mais elle est possible ! ». Et d’ailleurs, le livre propose à cet effet une plateforme collaborative pour prolonger la discussion et donner … du grain à moudre !

Le pitch de l’éditeur

Hervé Pillaud – AGRONUMERICUS – Internet est dans le pré !

Editions France Agricole – 256 pages – 29,00 €

Le numérique est partout. Il est entré dans nos vies et dans nos métiers, et l’agriculture n’y échappe pas. Dans le même temps, d’immenses défis apparaissent : produire davantage en mobilisant les ressources renouvelables tout en disposant de moins d’eau, d’énergies fossiles, d’intrants et de terres arables. Face au réchauffement de la planète et à la baisse de la biodiversité, loin d’être un problème, l’agriculture est une solution.
Nous entrons dans une ère nouvelle où tout s’accélère, sans commune mesure dans l’histoire de l’humanité. De nouveaux domaines de recherche et de nouvelles élites apparaissent, réorganisant ainsi la société. Dans les exploitations agricoles le numérique améliore les performances, réduit la pénibilité du travail, facilite les échanges et la communication.
L’auteur explique la façon dont les agriculteurs vont s’approprier ces nouvelles technologies en faisant entrer leurs organisations dans cette renaissance 2.0. Vous découvrirez que l’agriculture aura bien d’autres finalités que l’alimentation et qu’elle se déclinera de par le monde de façons diverses et variées, tout en continuant à redessiner les campagnes et à revenir au cœurs des villes.

A propos de l’auteur

Agronumericus -hervé-pillaudHervé Pillaud est agriculteur, président du groupe Etablières, secrétaire général de la chambre d’agriculture et vice-président de la FDSEA de Vendée. Militant actif de la cause agricole, à l’écoute des hommes, de la nature et du monde, il essaie de se projeter dans la société du futur.

Il est par ailleurs président de l’association Vendée réseaux sociaux. Ce laboratoire d’idées regroupe des experts de la communication digitale. Il a pour vocation de faire rayonner leurs compétences, leurs expériences et leurs propositions en Vendée et au-delà.



2 commentaires sur “Agronumericus ou quand le digital cultive la transformation des champs et des étables

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.