Décodage express : Pourquoi le canular Oprah Winfrey a-t-il fonctionné sur Instagram ?

Un incroyable canular autour d’Oprah Winfrey a mis en émoi les internautes sur Instagram pendant plusieurs jours. A condition de suivre un compte dédié, la célèbre présentatrice américaine promettait l’obtention de bourses scolaires bien dotées pour les 50 000 premiers inscrits ! Même si elle a été éventée, la supercherie est parvenue à attirer le double de fans alléchés par la proposition hors normes. Radiographique des ingrédients qui ont permis le succès de cette imposture.

Ce n’est pas la première fois que l’iconique personnalité de la télévision américaine est victime d’une rumeur ou d’une blague à ses dépens. Il suffit d’une simple requête sur son moteur de recherche favori pour constater qu’Oprah Winfrey est ponctuellement l’objet de conjonctures plus ou moins délirantes relatives à sa vie privée et sa carrière professionnelle. En revanche, le dernier canular en date est particulièrement intéressant à décortiquer car il agrège les caractéristiques récurrentes qui aident une rumeur à se propager rapidement en misant habilement sur sa vraisemblance.

Et soudain, c’est Noël après l’heure !

Oprah - Fake InstagramLe 23 janvier, les « Instagramers » n’ont pas dû en croire leurs yeux en découvrant un message photo émanant d’Oprah Winfrey Network (OWN), la chaîne de télévision éponyme animée par la fameuse présentatrice. Intitulé « Instagram Scholarship Program », l’annonce semble être une nouvelle initiative caritative lancée par Oprah Winfrey.

Le libellé est à cet égard particulièrement enthousiaste et incitatif : « Vous avez bien entendu. N’est-ce pas la bourse la plus facile à postuler ? Comme vous le savez tous, nous avons créé ce compte Instagram pour tenir informés nos fervents fans. Suivez-nous dès maintenant pour être en contact avec Oprah elle-même et son équipe. Les 50 000 premiers inscrits sur notre page Instagram recevront une bourse de 20 000 $ pour l’école de leur choix. Que pouvez-vous demander de plus ? ».

Avec une pareille cagnotte, l’attractivité a été immédiate et la barre des 50 000 abonnés très promptement atteinte. Devant ce succès numérique dans tous les sens du terme, le compte Instagram a alors décidé de poursuivre le jeu en promettant la moitié de la somme initiale pour les 50 000 suivants afin de dépasser le cap des 100 000 abonnés. Rebelote ! L’excitation est repartie de plus belle chez les socionautes se voyant déjà récipiendaires d’un joli chèque. A l’exception près que le compte attrape-nigaud a alors disparu des écrans avant de réapparaître sous une autre forme pour hameçonner à nouveau quelques milliers de candidats naïfs. En parallèle, un compte Twitter a aussi tenté de répliquer l’opération en offrant des subsides aux 25 000 premiers retweets mais cette fois, la ficelle a fait long feu. Le faux compte Instagram est toujours en ligne avec près de 6800 abonnés mais OWN ayant officiellement démenti, la dynamique du canular s’estompe désormais.

Pourquoi était-ce potentiellement vraisemblable ?

Oprah - Fake Instagram accountLa force d’une rumeur ou d’un canular réside clairement dans sa capacité à s’imprégner d’éléments réels et à les assembler de telle façon que les destinataires jugeront l’information vraisemblable donc crédible à leurs yeux.

C’est exactement cette mécanique que les trolls derrière ce hoax Instagram ont articulé pour alpaguer au total non loin de 100 000 internautes affriolés par l’idée d’empocher une bourse scolaire en un seul clic de souris.

Dans ce cas précis, les faussaires se sont appuyés sur les éléments suivants :

  • Reprise des codes graphiques d’OWN avec la présence du portrait d’Oprah Winfrey et sa signature ainsi que le logo OWN de sa chaîne TV. Un œil averti aurait pourtant pu voir que le logo avait été subtilement détourné dans sa baseline « Oprah Winfrey Network » avec l’ajout préalable du mot « NEW ». Néanmoins, le caractère officiel étant affiché, l’ensemble apparaît digne de confiance.
  • Mise en ligne d’un « selfie » d’Oprah Winfrey entourée d’amis et remerciant chaleureusement tous ceux qui s’étaient abonnés et avaient joué le jeu de l’opération « Bourse scolaire ». Or, Oprah Winfrey est précisément une accro invétérée des réseaux sociaux. Elle communique sans relâche et diffuse régulièrement d’innombrables selfies et des commentaires spontanées comme celui sur sa friteuse Acti-Fry qui valut au groupe français SEB de connaître un sacré good buzz sur Twitter en mars 2013.
  • Insertion de ce canular dans l’univers propre à Oprah Winfrey. Richissime (2ème fortune de l’industrie du divertissement selon le classement Forbes), cette dernière est en effet notoirement connue aux Etats-Unis pour s’impliquer dans de nombreuses actions de charité et de philanthropie pour aider les plus modestes (dont elle est elle-même issue) à travers notamment l’association Oprah’s Angel Network. Distribuer par conséquence des bourses de 20 000 $ pour des écoliers pouvait donc apparaître logique.
  • Gestion habile du timing. La date du canular n’a probablement pas été choisie au hasard. Celui-ci a en effet démarré quelques jours avant l’anniversaire de naissance d’Oprah Winfrey qui a célébré cette année sa 60ème bougie. L’événement a été abondamment commenté par les médias « people » américains, y compris l’annulation de la soirée de fête à cause d’une chaotique liste d’invités. Lancer la blague durant cette période, c’était s’assurer d’un écho plus ample autour de la personne d’Oprah Winfrey

Quels enseignements ?

L’image d’Oprah Winfrey sort indemne de cette histoire même si des dizaines de milliers d’internautes crédules attendent peut-être encore l’arrivée de leur dotation financière ! De plus, l’affaire ne s’est guère ébruitée en dehors des réseaux sociaux. Les médias ont notamment très peu fait cas du canular malicieux survenu à la présentatrice. Sa réputation n’est donc pas impactée mais l’anecdote donne à réfléchir.

La popularité d’Oprah Winfrey repose en effet sur une générosité avérée et des engagements sociaux assumés comme celui auprès de Barack Obama en 2006 lors de la course à l’investiture démocrate. Si le canular avait pris des proportions incontrôlables, l’image de la présentatrice aurait alors pu s’en trouver fortement chahutée et même susciter une déception amère chez les fans les plus adulateurs. Cela n’a fort heureusement pas été le cas. A tel point qu’Oprah Winfrey n’a d’ailleurs pas jugé bon de démentir l’histoire sur son propre fil Twitter et ses 23 millions d’abonnés. Ce sont même les internautes qui s’en sont chargés si l’on en juge cette capture d’écran prise sur le faux compte Instagram. La boucle est bouclée !

Oprah - Fake thanks



Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.