Vœux tardifs de l’Elysée : Nadine Morano, une grenade dégoupillée qui plombe l’image de l’UMP

Et une polémique de bas étage de plus dans la basse-cour politicienne française ! Parce que l’Elysée a tardé à adresser ses vœux de Noël, l’inénarrable Nadine Morano a tweeté tête baissée pour allumer la mèche et touiller le clivage religieux. Attention, grenade dégoupillée pour l’UMP !

Il fallait oser ! Nadine Morano l’a fait ! Lorsqu’il s’agit de monter en première ligne et de sulfater à coups de tweets rageurs, l’ex-élue idolâtre de Nicolas Sarkozy est incontournable. Avec elle, c’est du lourd, du message qui cogne et du sang qui gicle. Pour Noël, l’ancienne députée de Meurthe-et-Moselle a remis le couvert en dénigrant le timing retardataire de l’Elysée pour souhaiter Joyeux Noël aux Français. Et d’entraîner avec elle dans son sillage numérique une foultitude d’extrémistes droitiers outrés rejouant la partition à peine voilée (si j’ose dire !) du Front National où l’islamisme rampant grignote la chrétienté millénaire de l’Hexagone.

Sniper mais jusqu’où ?

Noël, il est midi ! Nadine Morano dégaine !

Noël, il est midi ! Nadine Morano dégaine !

Tout parti politique qui soit a toujours compté dans ses rangs cette espèce bizarroïde qu’est le sniper, ce porte-voix qui flingue à tout va le camp adverse pour montrer ses gros bras, recueillir un écho médiatique, souder les rangs militants et se démarquer des opposants de tous bords. Ces aboyeurs ont la parole facile et le verbe canardeur. Autant dire que les réseaux sociaux sont apparus comme une authentique bénédiction pour ces politicien(ne)s soucieux d’exister et de se conférer une importance pas toujours proportionnelle à leurs compétences réelles ou à leurs réalisations avérées.

Nadine Morano fait partie depuis longtemps de ce bataillon casse-cou qui fonce tel le chien Rantanplan lancé benoîtement à la poursuite de son héros favori, Lucky Luke. Avec elle, on arrête de compter les saillies verbales qu’elle décoche sans jamais faiblir à l’encontre de la gauche et de tous ceux/celles qui essaient d’érafler le vernis de la saga sarkozyenne. Ponctuellement, cela a le mérite de remettre parfois l’église au milieu du village. Mais lorsque cela en devient un « running gag », c’est toute la crédibilité d’une enseigne politique qui est mise à mal. A un moment donné, on ne peut pas prétendre faire de la politique intelligente en ne cessant de fulminer contre tout et son contraire sur des détails d’apothicaire bien éloignés des urgences du moment.

Nadine connaît-elle le fact-checking ?

En 5 ans de présidence, un seul Joyeux Noël officiel diffusé !

En 5 ans de présidence, un seul Joyeux Noël officiel diffusé !

Avec sa dernière trouvaille polémique, Nadine Morano s’apparente de plus en plus au Sapeur Camember, ce personnage fictif de soldat simplet et illettré aux agissements absurdes dont les aventures firent les délices du public à la fin du 19ème siècle. En effet, il faut vraiment avoir l’esprit biaisé pour aller dénicher une controverse politicienne sur une vague histoire chronologique de vœux apparemment pas partagés en temps et en heure. Et histoire de pimenter le propos, d’y rajouter des allusions religieuses déplacées, histoire de faire passer l’actuel hôte de l’Elysée pour un suppôt du communautarisme musulman en France.

Nadine Morano est un problème d’autant plus grandissant pour l’UMP qu’elle affirme sans jamais vérifier. Avec elle, sa parole est forcément d’évangile et son héros politique obligatoirement infaillible. Pourtant, en attaquant sur le thème déjà basiquement ridicule des vœux de Noël célébrés en retard par la présidence de la République, Nadine Morano ne rend pas service à son propre camp.

Les adeptes du fact-checking sont évidemment empressés d’aller vérifier ce que le champion de Nadine Morano avait lui-même pratiqué au sujet des vœux de Noël aux Français. Le résultat est implacable ! Nicolas Sarkozy a fêté Noël une seule fois de manière officielle : c’était le 24 décembre 2011 sur le compte Twitter de l’Elysée et sur sa page Facebook pour la campagne présidentielle. Mieux, il a aussi adressé un message présidentiel en 2009 à l’occasion de la fête de l’Aïd comme l’a fait François Hollande en 2012 sur le site Web de l’Elysée et Twitter.

Et si en 2014, on remontait le niveau du débat ?

Défi pour Nadine Morano en 2014 : remonter le niveau de Twitter !

Défi pour Nadine Morano en 2014 : remonter le niveau de Twitter !

L’UMP aurait fort intérêt à se préoccuper du mitraillage incessant de Nadine Morano. Certes, ce dernier met en joie tous les opposants les plus réfractaires à l’actuel gouvernement et leur permet de se défouler à peu de frais. Mais à terme, c’est toute la crédibilité du discours d’alternance que s’échine (plutôt mal que bien d’ailleurs) à échafauder l’UMP qui risque à terme de se retrouver en péril réputationnel.

Le premier parti d’opposition ne peut pas se permettre d’avoir comme unique ligne directrice le simple nombre de controverses diverses et variées issus de la furia digitale de celle qui portera les couleurs UMP aux européennes de 2014 dans la région Est. Or, on a déjà eu un avant-goût peu glorieux via sa passe d’armes verbale avec l’ex-syndicaliste Edouard Martin désormais rangé derrière le PS.

L’anecdote des vœux tardifs de l’Elysée illustre malheureusement cette déviance de plus en plus prononcée au coupage de cheveux en quatre d’autant plus que les réseaux sociaux apportent une inégalable caisse de résonnance. Laquelle ne manque pas d’être ensuite reprise par nombre de médias importants comme le Point qui juge pertinent de proposer un sondage en ligne sur le sujet. A ce jeu de massacre général où les langues fourchues se déchaînent sur Twitter, personne ne sortira réellement gagnant de ce pugilat sans queue ni tête. L’UMP serait bien inspiré de se doter de porte-voix qui ne confondent pas caniveau et mégaphone sur les médias sociaux … et ailleurs !



Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.