Mag’Centre : Un nouveau « pure player » de l’info voit le jour en région Centre

Baptisé tout simplement Mag’Centre, un nouveau magazine d’information en ligne a fait son apparition sur la Toile depuis le 9 février. Son ambition : élargir et approfondir la couverture éditoriale des événements et des temps forts de l’actualité de la région Centre.

Ancien grand reporter au quotidien régional La République du Centre, le fondateur de Mag’Centre, Christian Bidault donne clairement le ton de ce nouveau support numérique : « Mag’Centre s’adresse à une clientèle que ni l’offre papier existante, ni l’offre en ligne en région Centre ne satisfont complètement. La crise de la presse papier est économique mais aussi une crise de l’offre éditoriale ».

Ni rouge, ni bleu, ni rose, ni vert, ni bleu-blanc-rouge !

Un journaliste chevronné à l’initiative de Mag’Centre

Christian Bidault sait de quoi il parle. Il a officié avec ténacité sur le terrain de l’investigation régionale pendant de longues années pour le compte de la République du Centre. Parmi ses faits d’armes journalistiques, on lui doit par exemple d’avoir révélé l’arrestation des membres d’Action Directe planqués dans une ferme du Loiret ou encore d’avoir exhumé des archives troubles sur les camps de déportation de Beaune-La-Rolande et Pithiviers.

C’est dans l’optique de faire perdurer cette mission journalistique qu’il a créé Mag’Centre (1) : « Nous avons vocation à informer, chercher l’information, la vérifier, la mettre en perspective puis la mettre en forme. Les fondamentaux du journalisme en somme ». Le site compte sur la période électorale pour émerger rapidement tout en insistant fortement sur sa volonté de n’être d’aucune obédience comme le résume Christian Bidault (2) : « Notre ton, autant que possible, se veut impertinent, décalé. Mag’centre n’a pas vocation à remplacer un support. Il est résolument indépendant. Il ne sera le porte-voix de personne. Ce qui ne l’empêchera pas de s’engager ».

Couvrir l’actu locale autrement

Avec le concours d’une dizaine de journalistes indépendants, Mag’Centre entend passer au crible toute l’actualité de la cité qu’elle soit politique, sociale, économique ou culturelle. Avec un périmètre clairement défini entre Orléans, Tours, Blois, Chartres, Bourges et Châteauroux mais sans « la prétention de forger une identité locale ou régionale ».

Mag’Centre, un regard différent sur l’actualité de la Région Centre

A cet égard, le site accueille également des billets sur diverses thématiques qui vont au-delà des limites géographiques et administratives de la région Centre mais qui peuvent précisément intéresser ses habitants, surtout ceux qui ne se retrouvent pas ou plus dans les médias du paysage journalistique actuel. Paysage qui a vu au demeurant la disparition régulière de nombreux titres de presse ou leur absorption par des plus grands groupe comme récemment la République du Centre par le groupe Centre France – La Montagne.

Un pari insensé ?

Bien que le business model demeure fragile comme pour nombre de « pure players » s’aventurant sur le terrain du journalisme, l’initiative de Mag’Centre souligne si besoin était la vivacité des médias numériques régionaux. Depuis plusieurs années et loin de se contenter d’être des agrégateurs de news, leurs rangs ne cessent de grossir pour venir concurrencer la traditionnelle PQR (presse quotidienne régionale), voire s’attaquer à des créneaux éditoriaux nouveaux comme l’information hyperlocale et/ou fournir du contenu multimédia à l’instar de l’avant-gardiste quotidien breton Le Télégramme.

C’est en 2009 que les médias locaux digitaux ont franchi le cap du simple site associatif relatant la vie de quartier avec les moyens du bord. Avec un pionnier qui existe toujours à l’heure actuelle : Dijonscope. Erwann Gaucher, journaliste, consultant et formateur pour le web, explique (3) : « Dijonscope est en fait le premier avec une équipe complète, c’est à dire des journalistes salariés, une rédactrice en chef, un commercial. C’est donc une véritable entreprise ayant vocation à payer son équipe et à faire des bénéfices à la fin de l’année si possible. Celui-ci ayant réussi son pari : si ce n’est pour l’instant de tirer un gros bénéfice, au moins de continuer à vivre tout en payant son équipe. On a vu qu’un modèle économique était possible. Là aussi, comme pour les pure players nationaux il n’y a pas un modèle économique pour tout le monde. Chacun doit l’inventer ».

Afficher Pure-Players locaux français sur une carte plus grande

La PQR à la ramasse ?

« Ni blog, ni site militant mais site d’info simplement »

Sur le terrain du Web et hormis quelques rares réussites comme Le Télégramme, les quotidiens régionaux sont souvent restés statiques ou ont timidement dupliqué sur le digital ce qu’ils pratiquaient déjà sur le papier. Au risque de ne pas rencontrer les internautes et les fidéliser. Pierre Boucaud, directeur de la publication du site d’information marseillais Marsactu ne mâche pas ses mots lorsqu’il décrit les différences entre son site et le grand quotidien régional La Provence (4) : « Le lectorat de la Provence est régional voire national alors que nous ne sommes lus que par des Marseillais. Les rubriques qui font vendre les journaux régionaux sont les faits divers et le sport avant tout. Les autres thématiques sont complètement laissées de côté, alors que sur notre site, la politique est le premier sujet qui intéresse les gens. Le drame de la PQR, c’est qu’elle est en situation de monopole. Elle doit plaire à tout le monde. La PQR est devenue une presse institutionnelle ».

A l’instar des acteurs parisiens qui osent faire bouger les lignes éditoriales sur le numériques, les « pure players » locaux ont indéniablement une carte à jouer en renouant avec la proximité qui fait de plus en plus défaut tout en introduisant d’autres types de traitements journalistiques. Mag’Centre tente à son tour le pari d’une info autrement qui ne soit « ni un blog, ni un site militant mais un site d’information tout simplement » selon les mots même de Christian Bidault. Et si là résidait la solution ?

Sources

(1) – Communiqué de presse de Mag’Centre – 9 février 2012
(2) – Ibid.
(3) – Clément Robin et Deborah Berthier – « Pure players locaux : chacun doit inventer son modèle » – Journalismes.info – 27 novembre 2011 (4) – Clément Robin et Deborah Berthier – « Les sites d’info locale poussent la PQR à se renouveler » – Journalismes.Info – 27 novembre 2011

A lire en complément sur le sujet des pure-players locaux

– Un intéressant panorama des acteurs par Clément Robin et Deborah Berthier – « A la découverte des pure players locaux » – Journalismes.info – 27 novembre 2011
– Des témoignages terrain recueillis par les mêmes auteurs ci-dessus – « Les pure players, avenir du journalisme local ? » – Journalismes.info – 14 novembre 2011
– Visiter le site d’information Mag’Centre

3 commentaires sur “Mag’Centre : Un nouveau « pure player » de l’info voit le jour en région Centre

  1. Christian Poplin -

    Mon cher Christian,
    Ton site est très bien fait, je lui souhaite une longue réussite.
    Une question: mais de quoi vivez-vous?
    Amitiés.
    Christian.

Les commentaires sont clos.