A la Une
25 novembre 2022

Réputation & Influence : Mobiliser des armées numériques est-il une bonne idée ?

En octobre dernier, le Paris Saint-Germain a défrayé la chronique. Une enquête de Mediapart révélait qu’une agence de communication avait été mandatée par le club de football pour souiller en ligne la réputation d’acteurs jugés hostiles. Ce n’est pas la première fois que ce genre d’opération a lieu mais les cas semblent se multiplier et dorénavant recouvrir plusieurs formes. Au-delà de l’aspect totalement non-éthique de l’approche, est-ce stratégiquement une idée pertinente et payante ? Eléments de réflexion.

Sur Twitter, il s’appelle @PanameSquad. A première vue, il possède tous les attributs visuels et verbaux d’un collectif de fans du Paris Saint-Germain. Il n’hésite d’ailleurs jamais à retweeter les informations officielles du club et les compositions des équipes lors des matchs. Créé en août 2018, le compte a déjà agrégé 8247 abonnés. C’est un profil qui commence à compter dans l’écosystème football sur Twitter. Pourtant, depuis le 13 septembre 2020, le compte est devenu muet. Hormis un retweet neutre en mars dernier, le silence radio prévaut sur la timeline. Et pour cause. Ce troll en apparence supporter ferait partie de l’armée numérique commanditée par le PSG entre 2018 et 2020 auprès d’une agence spécialisée. Objectif : attaquer en ligne des personnalités, des médias et même des joueurs considérés comme ennemis du club.
Publications
Managers, Parlez numérique... et boostez votre communication!

Managers, Parlez numérique...
... et boostez votre communication !