A la Une
25 juillet 2021

Réseaux sociaux alternatifs & complotisme : le deplatforming est-il la solution ?

Ils ont souvent des noms qui fleurent bon la mythologie du geek libre. Ils sont le nouvel éden numérique de tout ce que compte le Web d’extrémistes, de complotistes et de charlatans radicalisés. Ils s’appellent Gab, Rumble, BitChute, CloutHub, VKontakte, Parler, Vocl ou encore Odysee et connaissent depuis quelque temps un phénoménal bond d’audience auprès de celles et ceux qui ont décidé de voir et lire le monde en version conspiration et résistance à l’ordre « mainstream » ! Derrière ces nids à infoxs, quels enjeux informationnels et réputationnels posent ces réseaux sociaux où la modération est plus que complaisante à l’égard des activistes anti-tout ?

Preuve que le filon de l’asile à conspis extrémisés fonctionne à pleins tubes, un petit nouveau vient de se lancer sur le même registre depuis le 1er juillet. Baptisée Gettr, il se présente comme « une place de marché des idées ». Son fondateur, Jason Miller, ancien assistant et porte-parole de Donald Trump, ne mâche pas ses mots. Il s’agit d’un « défi direct aux oligarques des médias sociaux de la Silicon Valley et à leur tyrannie réveillée » (1). A ce jour, Gettr a déjà conquis 500 000 adeptes et subi un piratage lors de son lancement officiel.
Publications
Managers, Parlez numérique... et boostez votre communication!

Managers, Parlez numérique...
... et boostez votre communication !