A la Une
16 mai 2021

Fake news, désinformation & réputation des entreprises : la cote d’alerte s’élève encore

« Ne pas prévoir, c’est déjà gémir » dit en substance une célèbre citation de Léonard de Vinci. Cet avertissement conserve toute son acuité à l’heure où les fake news continuent leurs ravages en matière de réputation, d’impact économique et de déstabilisation démocratique. La pandémie du Covid-19 a constitué à cet égard un véritable accélérateur à particules pour les infoxs. Pour les entreprises et les marques, il n’est plus question d’esquiver et/ou de pondérer le phénomène. L’addition finale du coût réputationnel atteint des proportions jamais atteintes jusqu’alors. Et cela risque encore de s’aggraver si le sujet n’est pas plus fermement combattu.

78 milliards de dollars, c’est le montant estimé en 2020 de la fortune détenue par Larry Page, co-fondateur de Google et membre du très sélect Top 10 des hommes les plus riches de la planète. Ce montant vertigineux, c’est aussi celui attribué en 2019 aux dégâts économiques et financiers mondiaux commis par les faussaires de l’information. Ce calcul, certes non exempt de certaines approximations, résulte du travail universitaire de Roberto Cavazos, professeur d’économie à l’université de Baltimore. Un calcul repris par un rapport réalisé par la société israélienne de cybersécurité CHEQ qui reste à ce jour l’un des documents de référence les plus chiffrés sur le problème des infoxs.
Publications
Managers, Parlez numérique... et boostez votre communication!

Managers, Parlez numérique...
... et boostez votre communication !