A la Une
Amazon - banniere comunication 229 août 2015

Réputation et communication de crise: L’expression des salariés est-elle amenée à s’amplifier avec le digital ? Le cas Amazon

Ce n’est pas la première fois que le mastodonte de l’e-commerce Amazon est mis en cause par la presse pour ses pratiques managériales particulières où pression continue, cadences à rallonge et performance sans faille constituent l’inflexible métronome quotidien de tout Amazonian, surnom que s’attribuent eux-mêmes les employés du géant de Seattle. Mais lorsque l’accusation émane du New York Times avec quantité de témoignages concrets à l’appui (et parmi eux, des managers de haut niveau), l’affaire prend évidemment une toute autre coloration forçant Amazon à sortir de son légendaire silence devant la controverse. A la différence près que c’est un collaborateur d’Amazon qui est d’abord monté au créneau avant que les communicants d’entreprise tentent de mettre en place en un contrefeu qui n’est pas forcément une garantie à moyen terme.

S’il est une chose que personne ne contestera, c’est bien la culture d’entreprise spécifique et ses valeurs très intrinsèques qu’Amazon martèle en permanence. L’enquête extrêmement fouillée des journalistes du New York Times, Jodi Kantor et David Streitfeld le confirme d’ailleurs à travers les propos de Susan Harker en charge du recrutement chez Amazon (1) : « Il s’agit d’une entreprise qui s’efforce réellement d’accomplir des choses grandes, innovantes et avant –gardistes et cela n’est pas facile. Quand vous visez la Lune, la nature du travail est forcément exigeante. Pour certaines personnes, cela ne convient pas » (1). Fort d’une centaine de témoignages d’anciens et d’actuels salariés d’Amazon, l’enquête du quotidien new-yorkais a pourtant défrayé la chronique le 15 août en mettant pour la première fois en lumière l’environnement de travail ultra-sourcilleux que quantité de cadres doivent affronter quotidiennement. Avec des méthodes managériales que résume sardoniquement un ex-employé du nom de Jason Merkovski (2) : « La blague coutumière au bureau était de dire que lorsqu’il s’agit de l’équilibre travail/vie privée, le travail vient en premier, la vie en second et essayer de trouver l’équilibre en dernier ». Autant dire que les réactions n’ont pas manqué de s’enflammer dans tous les sens. Retour sur les événements.

Publications
Managers, Parlez numérique... et boostez votre communication!

Managers, Parlez numérique...
... et boostez votre communication !

ebook Journalistes, nous avons besoin de vous !

Journalistes, nous avons besoin de vous !

Ma liste de blogs