A la Une
Bouygues - banniere communication1 mars 2015

Fausse mort de Martin Bouygues : Les médias sont-ils pour toujours condamnés à l’emballement ?

Le 28 février, les rubriques nécrologiques de la presse française ont crépité à fond. Sur la foi d’une dépêche officielle de l’Agence France Presse (AFP), les médias ont annoncé la mort de Martin Bouygues, PDG du groupe éponyme, avant qu’une heure plus tard, l’information ne soit fermement démentie. L’énormité de ce ratage journalistique a suscité quantité de moqueries sur les réseaux sociaux. Elle soulève aussi la question de l’emballement médiatique. Est-ce une fatalité intrinsèque du journalisme ?

Il est 14 h 27 lorsque le fil de l’AFP diffuse une alerte urgente à ses abonnés : « Martin Bouygues est décédé ce samedi dans sa maison de l’Orne ». Ces quelques mots vont suffire à mettre en émoi la planète médiatique française d’autant plus facilement que ces derniers temps, les capitaines d’industrie ont connu des heures sombres avec le décès accidentel de Christophe de Margerie, PDG de Total et celui de Luc Oursel, PDG d’Areva.
Publications
Managers, Parlez numérique... et boostez votre communication!

Managers, Parlez numérique...
... et boostez votre communication !

ebook Journalistes, nous avons besoin de vous !

Journalistes, nous avons besoin de vous !

Ma liste de blogs