A la Une
Anti - banniere communication15 juillet 2017

Réseaux sociaux : Comment des minorités d’intérêt obtiennent un écho médiatique parfois disproportionné et que faire ?

Ils sont anti-viande. Ils sont anti-IVG. Ils sont anti-vaccins. Ils ne proviennent pas forcément des mêmes horizons sociétaux, politiques, religieux, générationnels, etc mais possèdent un point commun : faire entendre lourdement et bruyamment leur voix sur un sujet de société même s’ils ne sont pas numériquement représentatifs d’une réelle tendance majoritaire. L’avènement des médias sociaux leur a procuré une incomparable fenêtre de tir pour provoquer le débat, engendrer des actions coup de poing sur le terrain et les relayer ensuite parmi leurs communautés digitales. Avec un objectif ultime : que les médias classiques se penchent à leur tour sur ces minorités conquérantes qui ne fixent aucune limite. Décryptage d’un activisme digital qui touche tous les domaines d’activités et peut atteindre gravement la confiance et la réputation d’une entreprise.

En toile de fond de ces groupuscules particulièrement motivés et actifs, il y a systématiquement cette défiance sociétale qui ne cesse de croître au sein des pays occidentaux. Une défiance qui chaque année s’érode toujours un peu plus et qui contamine des secteurs jusque-là relativement préservés par les polémiques. Cet effritement de la confiance qui fait souvent place à la suspicion spontanée, l’Edelman Trust Barometer ne cesse de l’observer depuis 17 ans qu’il existe et scanne sans relâche le ressenti et les perceptions des panels interrogés. Au départ, étaient essentiellement affectés les décideurs politiques, les médias traditionnels et quelques secteurs sensibles comme la chimie, le nucléaire, le tabac, etc. Aujourd’hui, force est de constater que la méfiance a métastasé et élargi son périmètre sociétal. La dernière édition de l’Edelman Trust Barometer souligne ainsi que même les ONG et les grands noms de la Silicon Valley commencent à leur tour à cristalliser des oppositions et des rancœurs. Souvent mineures mais très capables de faire entendre leur contestation bien au-delà du nombre réel de personnes vraiment impliquées dans une cause donnée. En France, trois cas ont récemment montré la virulence de ces noyaux de durs à cuire pour lesquels le mot « anti » est radicalement le cri de guerre.
Publications
Managers, Parlez numérique... et boostez votre communication!

Managers, Parlez numérique...
... et boostez votre communication !

ebook Journalistes, nous avons besoin de vous !

Journalistes, nous avons besoin de vous !

Ma liste de blogs