Conférence : Pourquoi les communicants doivent-ils venir à Com’ en Or Day à Lille le 8 mars ?

Avec sa 6ème édition qui se déroulera le mardi 8 mars 2016 à Lille, la conférence Com’ en Or Day s’impose comme le rendez-vous incontournable des communicants, des marketeurs mais aussi des dirigeants d’entreprise et des agences qui souhaitent faire le point et échanger avec des homologues sur les tendances lourdes des métiers de la communication et des enjeux que le numérique fait évoluer à vitesse grand V. Partenaire média de cet événement, le Blog du Communicant sera également présent. En attendant, il a interrogé Maxime François, fondateur du Com’ en Or Day et co-responsable de la formation « Management de Projets Évènementiels » de l’IAE Lille, Ecole universitaire de management sur les motifs qui doivent vous inciter à venir vivre cette journée de débats et de témoignages.

Avant de démarrer l’entretien avec Maxime François, le Blog du Communicant a également le plaisir de vous inviter à la conférence. Pour obtenir son accréditation, il suffit de cliquer sur ce lien et de se laisser ensuite guider ! Au plaisir de se croiser sur place le 8 mars !

Depuis quand existe la journée « Com’ en Or » et quelles sont les motivations qui vous ont poussé à créer cet événement régional ?

Com en Or Day - Maxime FrançoisMaxime François : L’événement « Com’ en Or DAY » existe depuis maintenant six ans et a évolué au fil des éditions. Il a d’abord pris la forme du « TROPHY », qui consistait à organiser un concours de projets entre les professionnels. Ensuite, une partie « CONGRESS » a été ajoutée en apportant des contenus et en construisant des conférences sur des thèmes en phase avec les préoccupations des professionnels. Puis la partie salon « Com’ en Or EXPO » est née pour ajouter aux réflexions intellectuelles, des solutions commerciales.

Il répond à plusieurs enjeux stratégiques : permettre aux étudiants en apprentissage de mettre en pratique les compétences théoriques qui leur sont dispensées, leur offrir l’expérience de l’organisation d’un événement produit à notre initiative de A à Z, et de les mettre en lien avec les professionnels susceptibles de les embaucher, ou du moins de faire partie de leur réseaux, et indirectement de valoriser le diplôme. Monté par une quinzaine d’étudiants en voie de professionnalisation, ce projet a pour objectif de jouer le rôle de « tremplin » pour leur insertion sur le marché du travail.

Comment s’articule globalement le salon et quels seront les temps forts à ne pas manquer pour cette édition 2016 ?

Com en Or Day - Logo eventMaxime François : Le Com’ en Or EXPO est le salon des solutions de communication tourné vers l’innovation. Il est segmenté en 4 villages : « Market’ Place », « Com’ Place », « Event’ Place » et « Institutions & Services aux Entreprises ». Les acteurs qui y exposent sont à la fois des grandes entreprises du territoire du Nord de la France (La Voix du Nord, Doublet, Alive…), des grandes marques qui y ont des sièges régionaux et des PME de ces secteurs d’activité. Cette année, nous accueillons même des structures provenant de la région parisienne, ainsi que nos voisins frontaliers de Belgique.

Pour cette édition, nous avons souhaité donner une place importante aux start-up, notamment, grâce au rapprochement avec les pôles de compétitivité et les sites d’excellence de la Région (Plaine Images, Serre Numérique, Louvre-Lens Vallée…).

Dans le même esprit, nous avons mis en œuvre une « Place de l’innovation ». Il s’agit d’un showroom de nouvelles technologies qui feront l’objet d’un programme de démonstration de produits (imprimante 3d, drone, hologramme, casque de visite virtuelle, tables connectées…).

Par ailleurs, même si ces secteurs qui sont en pleine mutation avec la révolution numérique, il nous a paru intéressant de proposer un stand « librairie », en partenariat avec Cultura, qui vendra une sélection d’ouvrages spécialisés et accueillera les séances de dédicace avec des auteurs

Pourquoi avoir choisi le thème “La Nouvelle Publicité” de la 6ème édition ? Doit-elle vraiment se réinventer ?

Com en Or Day - Stop AdsMaxime François : Le choix du thème du programme est le fruit de notre veille informative et d’une réflexion sur les enjeux majeurs en matière de communication. La thématique de la « Nouvelle Publicité » se justifie dans la mesure où nous avons bien conscience que le rapport à la publicité a changé. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette forme de communication a «mauvaise presse» et qu’elle a hérité d’une connotation détestable dans l’imaginaire collectif. L’évolution des mentalités a joué son rôle. La maturité du consommateur exclut dorénavant toute insulte à l’intelligence de celui-ci. Les vieilles recettes de la réclame ne trouvent plus que très peu de résonance auprès du public. Les franges les plus âgées de la population, les plus accoutumées à la publicité car nées en parallèle à son explosion, ont perdu leur crédulité. Ce phénomène est d’autant plus prononcé que les nouvelles générations, nées elles avec la révolution numérique et l’usage du digital, sont encore davantage hermétiques aux messages publicitaires.

Le désenchantement est total, brutal et fondamental. C’est donc la légitimité et le bien-fondé de la communication commerciale qui sont totalement remis en cause. Le programme du congrès fera donc appel à des professionnels qui apporteront leur vision de l’évolution du métier ainsi qu’à des universitaires spécialistes de ces sujets pour s’interroger sur les nouvelles façons de penser et de faire de la publicité, afin d’imaginer comment la réhabiliter pour qu’elle puisse jouer son rôle de vecteur des messages de communication commerciale. Nous verrons donc si la pub peut encore émerveiller, capter l’attention, séduire et créer de l’adhésion à une marque et à ses valeurs.

Quelles sont les tendances actuelles du marché de la communication dans la Région Nord qui dispose d’un tissu entrepreneurial et institutionnel très actif ? Quelles sont les entreprises régionales à regarder de plus près en matière d’innovation et de communication pertinente ?

Maxime François : Comme partout ailleurs, les acteurs de la communication sont confrontés aux bouleversements inhérents à la révolution numérique. L’évolution amenée par la digitalisation suppose de nouvelles approches et pratiques. Ce contexte est bien sûr générateur de nombreuses opportunités de développement. D’ailleurs, les pouvoirs publics l’ont bien compris et leurs politiques de soutien à l’innovation sont conçues comme de véritables leviers pour redynamiser le tissu économique. Dans notre région, qui est une terre historique de la communication, notamment parce qu’elle est le berceau de la grande distribution, les imprimeurs sont parmi ceux qui ont subi le plus fortement cette mutation. Dans le cadre du partenariat avec l’Unic nord, Syndicat professionnel de l’imprimerie et de la communication, nous avons pu mesurer à quel point ces acteurs sont en train d’opérer une restructuration de leurs métiers en intégrant le digital pour proposer par exemple des « impressions connectées ».

Par ailleurs, il est vrai que de nombreuses entreprises régionales telles que Doublet sont particulièrement dynamiques et innovants en matière de communication. Dans ses nombreux métiers, la société est notamment spécialisée dans la signalétique évènementielle et profite de l’évènement du Com’ en Or DAY pour présenter son innovation appelée « Surface technologie » qui permet de communiquer pendant les files d’attente d’une manifestation.

Etant donné la proximité géographique de l’Angleterre mais aussi de la Belgique, voire des Pays-Bas et de la Scandinavie, les professionnels régionaux élargissent-ils leur champ d’inspiration et d’échange avec leurs homologues de ces pays-là ou restent-ils encore très influencés par les agences parisiennes ?

Com en Or Day - Invitation Blog du CommunicantMaxime François : Les agences parisiennes ont effectivement une forte influence depuis une vingtaine d’années sur le territoire régional. L’arrivée du TGV qui met Lille à une heure de transport de la capitale en fait quasiment une « annexe » de leur zone de chalandise. Il est courant de voir de grands sièges sociaux régionaux de faire appel aux agences parisiennes.
Mais les entreprises régionales résistent bien et n’ont pas à rougir en termes de compétences et de savoir-faire. Et aujourd’hui, c’est aussi le phénomène inverse qu’il faut noter : de nombreuses agences ou start up se sont lancées à la conquête de marchés nationaux, voire internationaux. La situation géographique de Lille et sa région offre bien sûr des opportunités transfrontalières, mais à l’heure de la mondialisation et la digitalisation, les frontières n’ont plus qu’une importance relative en la matière. Les coopérations s’en affranchissent largement et les acteurs vont beaucoup plus loin. Il est intéressant de remarquer par exemple que des acteurs de la Plaine Images décrochent des contrats avec de grandes marques et des firmes multinationales.

Un dernier argument pour convaincre de s’inscrire aux Com’ en Or DAY ? !

Maxime François : Le Com’ en Or DAY, c’est la réponse à tous vos besoins en matière de communication : des solutions intellectuelles et stratégiques dans le congrès, des solutions opérationnelles et commerciales dans le salon, de bonnes pratiques mises en valeur dans les Trophées, et un formidable potentiel de rencontres !

Pour en savoir plus

– Visiter le site Web institutionnel de l’événement qui fournit en détails des informations sur le programme, les intervenants et les exposants



Un commentaire sur “Conférence : Pourquoi les communicants doivent-ils venir à Com’ en Or Day à Lille le 8 mars ?

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.