Anne Hidalgo crée un profil « Décideur » sur Change.org : Que faut-il en penser ?

A l’instar de ses homologues édiles de New York et Barcelone, la maire de Paris, Anne Hidalgo vient d’ouvrir un profil « décideur » sur la plateforme de pétitions en ligne, Change.org. Faut-il y avoir une avancée démocratique ? Benjamin des Gachons, directeur de Change.org en France et Augustin Scalbert, directeur de la communication livrent leurs vues au Blog du Communicant.

En France, Anne Hidalgo est la première personnalité politique à tenter l’expérience de la démocratie interactive sur la plateforme de pétitions digitales, Change.org. En ouvrant un profil « Décideur », la maire de Paris permet désormais à tout citoyen d’interpeler l’élue sur des problèmes relatifs à la municipalité parisienne. A cet égard, elle rejoint des personnalités comme Bill de Blasio, actuel maire de New York, Xavier Trias, maire de Barcelone ou encore le secrétaire d’Etat américain, John Kerry.

De gauche à droite : Benjamin des Gachons et Augustin Scalbert

De gauche à droite : Benjamin des Gachons et Augustin Scalbert

Déjà active dans plusieurs pays, la fonctionnalité baptisée « Décideurs » par Change.org vient d’être récemment introduite en France. Elle permet d’accroître l’interactivité entre un responsable politique et ses administrés qui souhaitent signaler un sujet municipal d’importance. Le dirigeant peut ainsi directement adresser sa réponse à la personne concernée tout en la rendant publique aux yeux de ceux qui consultent la pétition émise.  A ce jour, 15 pétitions ont déjà été déposées par des habitants de la capitale et 2 ont fait l’objet d’une réponse de la part d’Anne Hidalgo. Cette expérience augure-t-elle d’une nouvelle forme de dialogue entre un élu et ses électeurs ? Pour mieux comprendre, le Blog du Communicant est allé à la rencontre de Benjamin des Gachons, directeur de Change.org en France et Augustin Scalbert, directeur de la communication. Interview croisée.

Quels sont les motifs qui ont convaincu Anne Hidalgo, maire de Paris, de lancer son profil décideur sur la plateforme de pétitions en ligne Change.org ?

Benjamin des Gachons : Anne Hidalgo a fait de la démocratie participative et de l’utilisation des nouveaux canaux de participation une de ces priorités (budget participatif, hangouts, etc).

Change-org 2 - réponse Anne HidalgoAugustin Scalbert : Dans ce contexte, la fonctionnalité Décideur que Change.org propose gratuitement aux élus et aux dirigeants d’entreprises, répond de son point de vue à la même logique : celle d’une participation accrue des citoyens et d’une relation plus directe entre ces derniers et les élus, la pétition permettant le début d’un dialogue. L’un des intérêts de ce profil Décideur qui a sans doute retenu l’attention de la maire est qu’il permet aux personnes visées par une pétition de répondre directement aux signataires de celle-ci, leur réponse arrivant directement dans leur boîte e-mail. Pour un responsable politique ou économique, c’est un atout non négligeable, puisque les signataires de pétitions sont des gens plus engagés dans la cité que la moyenne, et aussi plus enclins à partager leur engagement avec leur entourage.

Benjamin des Gachons : En outre, comme beaucoup de personnalités politiques de premier plan, Anne Hidalgo est la cible de nombreuses pétitions mais n’est pas forcément au courant de ces mobilisations. Grâce à son profil Décideur, Anne Hidalgo peut désormais rapidement détecter les pétitions lancées sur Change.org qui la concernent et décider d’y répondre. En résumé, avec cette nouvelle fonctionnalité, on permet aux décideurs de capter ces nombreuses demandes et conversations générées sur la plateforme.

Sur quels critères Anne Hidalgo et son équipe municipale vont-ils formuler des réponses, voire donner suite à certaines des pétitions déposées ?

Augustin Scalbert : Les critères et la stratégie de réponse étant laissés au choix de chaque décideur, cette question concerne la maire de Paris et son équipe. Côté Change.org, rappelons simplement que nous préconisons aux décideurs d’être présents au maximum sur leur page, afin de montrer aux utilisateurs qu’ils ne prennent pas leurs demandes à la légère. Même une réponse négative à une demande sera mieux perçue qu’une absence de réponse.

Faut-il y voir une avancée en matière de démocratie participative ou bien est-ce le signe tangible que les instruments de représentation électorale sont quelque peu enrayés ?

Change-org 2 - réponse NajatAugustin Scalbert : Un peu des deux ! Alors que la représentation électorale paraît ces temps-ci un peu affaiblie du fait de l’abstention, il est indéniable qu’Internet permet de renouer, de différentes manières, un lien direct entre les élus et leurs administrés.

Benjamin des Gachons : C’est vrai, pour paraphraser le sociologue Gérard Mermet, je parlerais d’avancée en matière de “démocratie positive”, à savoir l’idée selon laquelle il est possible de vivifier notre démocratie en proposant aux citoyens et aux politiques des nouveaux moyens de participation et de communication pour construire la décision.

Ne craignez-vous pas d’ouvrir une boîte de Pandore avec un engorgement de revendications allant du plus important au plus superficiel, voire des requêtes antagonistes impossibles à démêler ?

Benjamin des Gachons : En proposant une plateforme totalement ouverte et gratuite, nous avons fait un pari selon lequel l’ouverture permet l’émergence du plus grand nombre d’initiatives et permet à chacun de renouer avec l’engagement démocratique. Dans ce cadre, ce qui est superficiel pour l’un ne l’est pas forcément pour l’autre. Il est également naturel de trouver des pétitions opposées sur un même sujet, c’est la démocratie ! Et dans cette optique, ce qui peut être intéressant pour une responsable politique comme Anne Hidalgo, c’est de voir apparaître via cette diversité de pétitions des “tendances” sur les thématiques liées à son périmètre d’action.

Des maires d’autres grandes métropoles comme New York et Barcelone ont déjà fait l’expérience de cette démarche interactive avec leurs administrés. Quels sont les premiers retours d’expérience que vous avez constatés ?

Change-org 2 - Barbara PompiliAugustin Scalbert : Ils sont excellents dès lors que le décideur utilise l’outil au maximum de ses possibilités. Ainsi, le maire de Barcelone Xavier Trias a fait de son profil une pièce centrale de son dispositif de démocratie participative et a répondu à plus de 40 pétitions qui lui étaient adressées, montrant de cette manière son engagement et sa réactivité vis-à-vis des demandes émanant des habitants de la métropole.

Sans trahir de secrets, va-t-il y avoir bientôt d’autres figures politiques ou mêmes économiques qui vont ouvrir un profil sur Change.org ? Quels développements espérez-vous pouvoir accomplir d’ici une douzaine de mois ?

Benjamin des Gachons : Oui. Quasiment chaque semaine, de nouvelles figures politiques ou économiques utilisent la fonction Décideur sur Change.org en répondant à des pétitions et certains franchissent le pas en créant leur profil. La ministre de l’Éducation Najat Vallaud-Belkacem a ainsi créé son profil pour répondre à tous les signataires d’une pétition demandant le maintien de la subvention accordé au Collège international de philosophie. C’est le cas également de la député EELV Barbara Pompili. Et d’ici un an, concernant le développement de cet outil, nous avons bon espoir de voir les maires des plus grandes villes de France et plusieurs grandes entreprises leur emboîter le pas.

 



2 commentaires sur “Anne Hidalgo crée un profil « Décideur » sur Change.org : Que faut-il en penser ?

  1. Lamart  - 

    Mme Hidalgo :
    la démocratie n’est pas votre fort ! êtes vous au PS ou au PC soviétique d’une autre époque?
    Nos conseillers et beaucoup des vôtres ont dit NON a votre horrible tour triangle.
    Vous passez outre ? Quelle honte ! La moitié + 1 voix : le vote est validé…De quel droit décidez-vous , parce que le résultat ne vous plait pas, malgré votre arbitraire vote à bulletin secret ( bonjour la transparence) de l’invalidité et d’imposer un nouveau vote en mars 2015.
    Occupez vous plutôt des bus diesel que vous avez validé pour paris… des vélos et motos sans gêne sur les trottoirs, jamais sanctionnés, mettant en danger les piétons..Des parisiens non assistés ne pouvant pas se loger à Paris, Vos hlm étaient réservés arbitrairement à vos dalo familles nombreuses étrangères. Pas aux travailleurs rapportant de l’argent à la ville..
    .Votre tour triangle a sa place à Paris….La défense ! Votre copain delanoé a assez défiguré paris durant ses 2 mandats.
    Non seulement vous n’êtes pas légitime à l’hôtel de ville. Complètement désavouée par les électeurs du 15ème à la municipale, vous n’avez pas eu la dignité de laisser la place à un maire d’arrondissement de gauche ELU. Imposée, nous ne vous reconnaissons pas dans notre capitale. Les verts ont raison : l’écologie ce sont des belles paroles et surtout un coût + important de taxes pour tous les CON tribuables …Je ne vous salue pas.
    N. Lamart
    parisien en colère et pas tout seul .

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.