[Infographie] – Les 10 erreurs de la communication climatique par Thierry Libaert

Auteur prolifique de nombreux ouvrages sur la communication de crise, Thierry Libaert a également développé une autre expertise depuis plus de 20 autour de la communication environnementale. De son expérience terrain et face au défi du changement climatique qui n’a cessé de s’amplifier, il estime que les discours doivent profondément évoluer si l’on veut que chacun fasse sa part activement et concrètement et que les comportements changent à tout niveau.

En matière d’action climatique, quantité d’observateurs et de décideurs ont cru qu’il fallait d’abord informer les individus de la réalité du dérèglement climatique et de la gravité de ses conséquences pour espérer susciter un engagement plus prononcé. Pourtant, les études sur cette croyance aboutissent toutes autour de la même conclusion : la connaissance d’une information ne constitue pas le déterminant principal d’une modification des comportements.

Dans une tribune publiée dans Le Monde en août 2021, Thierry Libaert est sans ambages :

« C’est là où le discours climatique se trompe de combat. A trop se focaliser sur la cause immédiate de l’effet de serre, le principal ennemi apparaît être le CO2 et l’objectif ultime à atteindre, celui de la neutralité carbone. Il devient urgent d’arrêter de confondre moyens et objectifs. Notre objectif, le seul réellement mobilisateur, est d’atteindre un monde avec un air plus pur, une alimentation plus saine, un mode de vie moins stressant. Le combat contre le CO2 apparaîtra alors comme un simple moyen au service d’un objectif qui puisse vraiment donner envie. Informationnel, technique, lointain, alarmiste, contraignant, moralisateur, incantatoire, le discours climatique doit impérativement se renouveler. A défaut, il ne sert que l’ego de ceux qui le propagent ».

Bio express

Professeur des universités, président de l’Académie des controverses et de la communication sensible, vice-président du groupe de réflexion La Fabrique écologique, membre du conseil scientifique de la Fondation pour la nature et l’homme (Fondation Nicolas-Hulot) et administrateur de l’Institut des futurs souhaitables, Thierry Libaert est conseiller au Comité économique et social européen.

Il est également l’auteur d’un remarquable livre paru en septembre 2020 intitulé « Des vents porteurs – Comment mobiliser (enfin) pour la planète ». Celui-ci a reçu le Prix du Livre de l’environnement 2021 de la Fondation Veolia. Il explore notamment les leviers sur lesquels doit s’appuyer la communication environnementale afin de changer les comportements.

Ci-dessous, vous trouverez la synthèse des 10 erreurs les plus fréquentes en communication climatique. Avec le concours de Céline Réveillac (chargée de communication à l’ONCO – Nouvelle Aquitaine) pour la réalisation.



Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.