Communicator 8 : L’indispensable livre que tout communicant se doit de lire et avoir

Mon premier a 16 ans d’existence. Mon second vient de publier sa 8ème édition. Mon tout est un livre exhaustif qui explique et illustre toutes les facettes du métier de la communication. Il s’appelle : Communicator 8. Il vient de sortir en librairie et s’adresse aussi bien aux professionnels déjà expérimentés qu’aux étudiants ou encore à celles et ceux qui effectuent leurs premiers pas de communicant. Mis à jour à la lumière des tous derniers enjeux que le digital implique dans les stratégies de communication, il s’agit d’un ouvrage à lire et relire sans modération. Voici pourquoi.

S’il est un livre référence auquel plusieurs générations de communicants sont attachés, c’est bien le Communicator. C’est vrai que son poids et ses 640 pages peuvent peut-être intimider tant le contenu est devenu et richement illustré de cas concrets. Mais le livre sait en permanence se réinventer pour intégrer les évolutions du métier, des enjeux et des dispositifs de communication. Apparu pour la première fois à l’orée des années 2000 sous la plume de deux experts (Marie-Hélène Westphalen et Thierry Libaert, notoirement connu par ailleurs pour ses pertinents livres sur la communication de crise et le développement durable), le Communicator n’a cessé d’expliquer de manière pédagogique et claire les fondamentaux de cette fonction que d’aucuns méconnaissent encore ou conspuent en permanence !

A mettre entre toutes les mains

Mais le Communicator ne se définit pas comme un roboratif ouvrage universitaire où se succèdent les théories communicants. Sa volonté originelle demeure de coller aux innovations technologiques et sociétales qui impactent la pratique du métier. Pour cette 8ème édition, le flambeau a été pleinement repris par Assaël Adary, président du cabinet d’études et de conseil Occurence, et Céline Mas, sociologue et directrice associée de ce même cabinet. Le duo passe au crible toutes les problématiques dont s’est enrichi le métier de communicant, avec évidemment un solide focus sur le digital et les médias sociaux qui constituent la révolution majeure de décennies de pratiques professionnelles pour certaines révolues.

Afin de rendre leur propos encore plus vivant et concret, les deux auteurs s’appuient sur une centaine de cas d’entreprises récents qui permettent à chacun de comprendre la réalité du terrain. Toujours dans la même optique, ils ont également recuilli les témoignages de nombreux directeurs de la communication, consultants, chercheurs et experts qui partagent leurs expériences et leurs analyses.

Modulaire et augmenté

Autre intérêt de ce livre qui doit figurer dans la bibliothèque d’un communicant : il lit de manière modulaire. Pas la peine d’ingurgiter doctement et d’un trait les 640 pages. Le livre est conçu de telle façon que l’on peut y revenir régulièrement en choississant les chapitres et/ou les thématiques qui préocuppent sur l’instant le lecteur. Et pour les étudiants ou les juniors qui découvrent l’univers de la communication, l’ouvrage propose des fiches métiers pour s’orienter vers des fonctions plus spécialisées de la communication.

Céline Mas et Assaël Adary

Enfin, en complément du livre, le lecteur peut aussi accéder à d’autres ressources comme les articles régulièrement édités avec le partenaire média en ligne We Are Com. Avec actuellement, un concours pour tenter de gagner un exemplaire gratuit du livre. Il peut également visualiser des interviews vidéo de grands dircoms comme Jacques-Emmanuel Saulnier (Total), Frédéric Fougerat (Foncia), Anne-Gabrielle Dauba-Pantanacce (Google), etc. Et l’auteur de ce blog également (voir vidéo ci-dessous).

Pour acheter le livre au prix de 36,90 euros jusqu’au 30 septembre 2018 puis de 46 euros, vous pouvez commander en ligne directement chez l’éditeur Dunod ou sur les plateformes de libraires en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.