Droit à l’oubli : Venez débattre en ligne avec la plateforme collaborative Xperience

A mesure que les technologies numériques investissent notre quotidien, le sujet du droit à l’oubli et des données personnelles devient un enjeu sociétal majeur. 76% des consommateurs dans le monde estiment que la protection de celles-ci est fondamentale. Pour contribuer à ce débat essentiel, l’Institut de Recherche Technologique b<>com basé à Rennes lance le 9 septembre une plateforme collaborative baptisée <x>perience. Chacun peut venir apporter son expertise et partager ses expériences. A vos clics !

Longtemps, les problématiques d’e-réputation, données personnelles numériques et droit à l’oubli sont restées des notions confuses dans l’esprit du grand public. Cà et là, des législateurs et des instances de régulation comme la CNIL en France ont certes tenté d’encadrer et d’éclairer ce sujet virtuel, complexe mais aux impacts très concrets et parfois désastreux sur la vie des individus. Face à cette question cruciale, les géants du Web comme Google, Facebook, Apple, Amazon soufflent le chaud et le froid, jurant qu’ils sont les premiers à protéger les données personnelles de leurs utilisateurs sans toujours passer à l’acte de façon totalement explicite.

C’est maintenant l’heure du débat

Depuis le 13 mai 2014, la Cour européenne de justice a jeté un sacré pavé dans la mare. Epilogue d’une longue procédure judiciaire d’un citoyen espagnol qui réclamait à Google l’effacement d’anciens contenus préjudiciables à sa réputation, l’instance européenne permet désormais à des internautes de déposer des requêtes auprès des moteurs de recherche comme Google et Bing pour procéder à l’effacement de données personnelles jugées diffamatoires et/ou gênantes.Depuis, le succès ne se dément pas. Au dernier pointage de Google, ce dernier annonçait avoir reçu plus de 70 000 requêtes avec comme pays formant le trio de tête : la France (17 500 demandes), l’Allemagne (16 000) et le Royaume-Uni (12 500 demandes).

Bcom - Homepage plateformeMême si les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) et consorts se font encore tirer l’oreille pour collaborer ouvertement à l’instauration de règles et de procédures plus soucieuses du respect de la vie privée et de l’usage des données, le débat est désormais ouvert et l’opinion publique de plus en plus avertie sur cette épineuse question. Laquelle n’a d’ailleurs pas fini de faire couler de l’encre à l’heure où les objets connectés s’invitent à leur tour dans notre vie. Notamment les montres connectées qui sont capables par exemple de mesurer et de transmettre nos paramètres physiologiques à des services en ligne.

Echanger sur les enjeux du numérique

C’est précisément dans cette optique que l’IRT b<>com a souhaité ouvrir une plateforme participative accessible à l’adresse suivante : www.b-com.com/en/xperience/ . Lancé en 2012, l’Institut de Recherche Technologique b<>com travaille notamment sur 3 secteurs ultra-innovants : l’hypermédia (images ultra haute définition, réalité virtuelle et augmentée, contenus intelligents …), les réseaux ultra haut débit et le secteur de l’e-santé. B<>com dispose d’un campus principal à Rennes (Cesson-Sévigné) et deux sites secondaires à Lannion (Pleumeur Bodou) et Brest (Plouzané). Ces trois sites interconnectés sont au cœur d’un écosystème reconnu mondialement pour leur expertise.

Bcom - sondageConscient que son rôle ne se limite pas seulement à élaborer les technologies de demain, l’IRT b<>com vise également à être un incubateur et un catalyseur de discussions sur les enjeux du numérique.

En plus des ingénieurs qui concourent aux avancées, l’idée est de favoriser le dialogue et la réflexion avec des juristes, des chercheurs, des experts, des intellectuels et plus généralement toutes les personnes concernées et intéressées par les sujets technologiques et leurs impacts sociétaux. C’est ce but qui a mené à la création de la plateforme collaborative <x>perience.

Pour son ouverture au public, le thème du droit à l’oubli a été sélectionné. Directrice du Développement international de B<>com, Emmanuelle Garnaud-Gamache explique la démarche : « b<>com travaille sur de nombreux sujets en résonnance avec l’actualité du monde numérique. Il nous semblait donc pertinent de partager certains de nos thèmes avec les internautes en leur proposant à la fois une zone de rencontre avec nos chercheurs et un lieu de débats pour partager les idées autour de grands sujets de société »

Internautes, c’est à vous de parler !

La plateforme a été conçue précisément pour que l’internaute puisse à la fois s’informer mais également disposer de zones interactives où il dépose ses commentaires et ses posts. En parallèle, des chiffres marquants, des contenus additionnels, des vidéos et des points de vue d’experts viendront enrichir au fur et à mesure la plateforme. Objectif final : affiner les perspectives, alimenter la réflexion et procurer des clés de lecture qui permettent à chacun de se forger un point de vue avisé.
Le parcours est disponible en langue anglaise pour permettre d’accueillir également des contributions internationales. Toutefois, chacun pourra s’exprimer alternativement en français ou en anglais. Il s’agit surtout de nourrir un débat de qualité qui ne soit pas restreint au seul prisme hexagonal. Le droit à l’oubli est un sujet universel !

Note aux lecteurs
L’IRT b<>com est un client de l’agence de communication Wellcom dont je suis actuellement un des directeurs associés. La rédaction de ce billet n’est nullement astreinte à une clause contractuelle mais uniquement motivée par ma réflexion de blogueur sur les enjeux de la communication et du numérique. Le droit à l’oubli étant à mes yeux un thème crucial, j’ai souhaité écrire à titre personnel et en toute liberté sur cette initiative qui me semble très pertinente. 

Lectures additionnelles

– Didier Frochot – « Vous avez dit Droit à l’oubli » – Les Infostratèges.fr – 4 septembre 2014
– Olivier Cimelière – « Droit à l’oubli : l’improbable stratégie de communication de Google » – Le Blog du communicant – 5 juillet 2014
– Infographie – « Où en est-on sur le droit à l’oubli » – 26 juillet 2014
– Infographie – « Etes-vous éligible au droit à l’oubli ? » – 2 septembre 2014
,



Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.