Quel est le coût d’une crise ? Exemple avec le secteur minier

Le mot de crise est en permanence sur les lèvres des managers des grandes entreprises mais au final, peu d’efforts sont réellement consacrés à éviter les crises. Ce sont plus souvent des tactiques dilatoires, de déni et/ou de camouflage que les sociétés adoptent pensant ainsi s’affranchir aisément des crises potentielles.

Une funeste erreur qui se paie de plus en plus cash et durement à l’heure où les réseaux sociaux permettent un activisme plus offensif et impactant d’où découlent des crises au coût financier astronomique. Des chercheurs du Centre for Social Responsibility in Mining à l’uinversité du Queensland  et de l’Harvard Kennedy School en Australie se sont penchés plus en détails sur la facture induite par des conflits mal gérés dans le secteur de l’extraction minière. Les chiffres sont édifiants.

Pour en savoir plus sur le sujet, lisez également l’excellent billet de Tom Liacas sur l’activisme en ligne et l’industrie minière.

Infographie 125 - Conflict cost crisis comms



Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.